Déclaration de candidature : le jour d’après 

Écrit par Jonathan Biteau

 

Le 3 juin dernier, Monique Bonfils, Driss Arabou et moi-même annoncions notre candidature aux élections municipales des 15 et 22 mars 2020 (lire CandidatureSudOuest ou CandidatureRépublicain ). 

Contrairement à l’accoutumée, nous avons tenu à faire cette déclaration à plusieurs pour signifier l’importance du collectif pour notre liste baptisée « Unis pour Tonneins ». Nous travaillons de manière collégiale et prenons les décisions ensemble avec un principe essentiel de participation. Cela nécessite certes du temps et de l’énergie, cependant ce fonctionnement est à la racine de notre démarche et du mode de gouvernance que nous souhaitons proposer à Tonneins. 

De plus, ayant tous trois des sensibilités politiques différentes : gauche, droite et centre, nous avons voulu souligner que notre projet avait vocation à rassembler les bonnes volontés au-delà de toute considération partisane. C’est pourquoi notre liste « Unis pour Tonneins » ne sollicitera aucune investiture politique. Les seuls qui auront à se prononcer sur nos idées et notre programme sont les Tonneinquaises et les Tonneinquais lors du scrutin de l’an prochain. 

 

Une fois ce cadre clairement posé, nous avons d’ores et déjà avancé 3 points importants de notre projet :

• Tout d’abord, nous avons proposé que la décision de renouveler le mode de gestion de l’eau pour le 1er janvier 2021 soit prise par la future municipalité issue des urnes. Le maire actuel est favorable à la délégation quand nous proposons de passer en régie. Le sujet est technique et nécessite débat, nous aurons le temps durant la campagne de faire valoir nos arguments car nous sommes persuadés que l’eau ne doit plus être considérée comme un produit marchand mais comme un bien commun. L’époque que nous vivons nous le rappelle tous les jours.

 

• Ensuite, nous avons exprimé notre opposition au projet de privatisation et de mise à disposition du personnel municipal des cantines et du ménage. Ce changement voulu par le maire actuel suscite beaucoup d’inquiétude pour le personnel concerné et nous avons la conviction qu’il serait plus coûteux à mettre en place pour les finances de la ville. Nous avons également proposé que cette décision soit reportée après les prochaines élections municipales. D’après nos dernières informations, ce dossier est effectivement suspendu et par ces mots nous tenons à féliciter le premier édile pour cette sage décision. 

 

• Enfin, nous avons clairement expliqué que nous souhaitons mettre la réhabilitation de la Manufacture des Tabacs au cœur de notre programme. Certains Tonneinquais pensent que rien ne pourra être fait dans ce bâtiment et nous entendons ces doutes. Néanmoins, nous pensons au contraire que Tonneins ne pourra pas regarder sereinement vers l’avenir et retrouver son dynamisme si rien n’est fait à la Manu. Certes, l’entreprise est colossale, le projet extrêmement complexe à mettre en œuvre et il y faudra vraisemblablement plusieurs mandats. Pourtant, nous sommes convaincus qu’il est de la responsabilité de la future municipalité de se retrousser les manches sur ce dossier et nous avons proposé comme première brique pour cette réhabilitation un espace de formation, et ce pour plusieurs raisons. D’abord, parce qu’il y a un manque cruel dans ce domaine : 44% de la population active tonneinquaise n’a pas de diplôme supérieur au brevet des collèges (source Insee) quand, dans le même temps, les entreprises du territoire peinent à recruter du personnel qualifié. Ensuite, parce qu’il y a de nombreux acteurs de la formation, initiale et continue, qui pourraient gagner à être ainsi regroupés et qui sont favorables à une telle possibilité. Enfin, parce que cette hypothèse fait sens avec l’histoire de ce bâtiment. Nous tenons par ailleurs à préciser que cet espace dédié à la formation n’occupera pas l’ensemble de la Manu. Il s’agit de notre idée de base, la population tonneinquaise aura à co-construire l’ensemble du projet qui n’est ni plus ni moins que la renaissance d’un quartier entier de la ville. Nous avons la chance de compter dans notre équipe des personnes qui connaissent particulièrement bien cet édifice. Nous étayerons et expliciterons donc notre proposition pour la Manu durant la campagne.

 

En attendant de vous retrouver à la rentrée pour de nouvelles actualités, je vous souhaite à tous un bon repos estival, à l’ombre du soleil et de la torpeur caniculaire. Ceux qui le souhaitent peuvent nous contacter sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour échanger directement avec nous d’ici là.

 

À très bientôt.

 

Jonathan Biteau

Tête de liste « Unis pour Tonneins »